Cinémathèque suisse

La Cinémathèque suisse en tournée au Sentier

Zazie dans le métro
  • mardi 15 septembre à 20:00

Zazie dans le métro

  • 1h29
Synopsis :

Paris. Zazie, 12 ans, descend du train accompagnée de sa mère qui la confie au soin de Gabriel afin de passer tranquillement le week-end avec son amant. La gamine est obnubilée par l’idée de prendre le métro mais celui-ci est fermé en raison de la grève des poinçonneurs. Les aventures délirantes s’enchaînent, de même que les rencontres excentriques.

Palace Hotel
  • mardi 20 octobre à 20:00

Palace Hotel

  • 1h38
Synopsis :

Produit par la société de zurichoise Gloriafilm, le film dresse 
le tableau de la vie d’un grand hôtel à Saint-Moritz. Autour de 
la directrice (Anne-Marie Blanc) gravite une série de personnages eux aussi incarnés par des comédiens appréciés du public. 
Outre Paul Hubschmid, Zarli Carrigiet, Emil Hegetschweiler, 
Lukas Amman ou Max Haufler, on trouve des acteurs destinés 
à permettre au film une plus large circulation, avec la Viennoise Käthe Gold, l’Allemand Gustav Knuth et l’Italienne Liliana Tellini. Confié d’abord à Max Ophüls – ce qui explique que les décors soient signés par Jean d’Eaubonne –, le film est finalement réalisé par Leonard Steckel, comédien et metteur en scène réputé, et 
par Emil Berna, l’un des plus talentueux opérateurs du pays.

Palace Hotel a été entièrement restauré par la Cinémathèque suisse et la SRF avec le soutien de Memoriav.

Sans toit ni loi
  • mardi 17 novembre à 20:00

Sans toit ni loi

  • 1h45
Synopsis :

Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c’est un fait d’hiver. Était-ce une mort naturelle ? C’est une question de gendarme ou de sociologue. Que pouvait-on savoir d’elle et comment ont réagi ceux qui ont croisé sa route ? C’est le sujet de Sans toit ni loi. Peut-on faire le portrait d’une fille difficile à saisir et dont toute l’attitude est refus? La caméra s’attache à Mona, racontant les deux derniers mois de son errance. Elle traîne. Installe sa tente près d’un garage ou d’un cimetière. Elle marche, surtout jusqu’au bout de ses forces.

L’Atalante
  • mardi 15 décembre à 20:00

L’Atalante

  • 1h27
Synopsis :

Un petit équipage mène une vie paisible à bord d’une péniche à moteur, L’Atalante. Mais la jeune femme du marinier Jean souffre de la monotonie de cette existence et se laisse séduire par les tentations de la ville… Chef-d’œuvre fiévreux et tourmenté, poème d’amour fou à l’intrigue déchirante, féerie truculente sur la vérité des êtres, L’Atalante est tout cela à la fois, mais aussi l’unique long métrage de Jean Vigo, qui mourut après le tournage. «Une création comme celle-ci échappe aux règles de grammaire, aux critères esthétiques traditionnels, à la dramaturgie stéréotypée (…). Ici, nous pénétrons au cœur d’une réalité qui est celle de paysages, de canaux, de chalands, du petit peuple de la navigation fluviale et, en même temps, nous voyageons dans un rêve» (Freddy Buache).

Présentation

De janvier à décembre 2020, le cinéma La Bobine s’associe à la Cinémathèque suisse pour proposer un programme spécial de dix films issus de ses collections. Cette collaboration permet au public de (re)voir des films du patrimoine en version restaurée. Une sélection à découvrir entre amis ou en famille et à savourer un mardi par mois.